Etudiants étrangers hors-Schengen :

FO ESR refuse le chantage au télé-enseignement
Accueil de tous les étudiants acceptés dans les Universités !

Dans sa campagne pour généraliser l’enseignement à distance, le Ministère utilise la situation des étudiants étrangers pour forcer la main aux équipes enseignantes.

Il serait impossible d’accueillir des étudiants étrangers à la rentrée ? Mensonge !


L’Université dissoute dans le « distanciel » : réouverture des universités !

La ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a déclaré aux médias que les cours à distance pourraient continuer à la rentrée : ce qui n’était que transitoire pourrait devenir pérenne. Des universités annoncent d’ores et déjà une reprise en distanciel à partir de septembre.

Avec l’épidémie, nous avons été obligé d’accepter le télé-enseignement, le télétravail, de façon impromptue et sans aide d’ailleurs ni du Ministère ni des établissements. Après deux mois de confinement, l’urgence est que les cours, la recherche, la vie de l’Université reprennent !


Courrier de la ministre aux personnels de l’ESR
Sous les flatteries, la provocation !

Après la bataille, Napoléon félicitait ses grognards en leur tordant l’oreille ou leur distribuant ce qu’il appelait des « breloques », après le confinement la ministre s’adresse aux salariés de l’ESR en leur adressant un courrier.
Celui-ci est nourri des poncifs de la novlangue managériale qui parsèment les discours des responsables depuis des années : depuis les « valeurs » jusqu’à l’ « engagement », en passant par la « communauté ». L’imprécision des « valeurs » octroie toute latitude de ne pas respecter les principes et les règlements qui gouvernent la fonction publique et l’Université, à commencer par celui de l’égalité des étudiants devant les examens, ou de bafouer les droits des personnels, à commencer par la liberté pédagogique, que remettent en cause les examens en ligne.


Examen en urgence du projet de loi portant diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l’épidémie de COVID 19, soumis à l’assemblée nationale le 14 mai 2020.

Ce projet aborde les prolongations de contrats publics dans les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le point 2 g de l’article 1 du projet de loi permet :


CNESER du 12 mai 2020

Déclaration liminaire de FO

Un point d’information et d’échange autour des mesures d'urgence prises dans le cadre de l'épidémie de covid-19 est présenté en début de ce CNESER.
À cet égard, nous ne pouvons que dénoncer l’insuffisance des dispositions prises au niveau de l’enseignement supérieur et la recherche.