Le SNPREES-FO est présent dans les Universités, les IUT, les IUFM, les Ecoles d'Ingénieurs, les Grands Établissements, au CNRS, à l'IRSTEA, à l'IRD, à l'INSERM, dans les CROUS etc...
Il a vocation à syndiquer tous les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche quels que soient leurs statuts et leurs catégories.
Actualité

Annonces du ministère lors de la réunion « agenda social » du 6 juillet

RIFSEEP : le ministère décide de passer en force, FO maintient son opposition

Le ministère a organisé une réunion conclusive du second cycle de l'agenda social ESR le 6 juillet. La réunion était organisée par Bernard Lejeune, directeur de cabinet de la ministre N. Vallaud-Belkacem. Il est à noter que ni le secrétaire d’État ni son directeur de cabinet n'était présent, on peut se poser la question de savoir s'il existe encore un secrétariat d’État à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche.


Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO lors de la réunion conclusive du second cycle de l'agenda social ESR du 6 juillet 2016

M. le directeur de cabinet, cette réunion se tient alors que la situation dans l'ESR est très difficile. La dernière coupe budgétaire de 122 M€ aggrave une situation déjà tendue dans la plupart des établissements.

FO soutient les personnels qui demandent que leur établissement ait les moyens de remplir ses missions comme ceux de Reims qui s'adressent à la rectrice depuis leur mise sous tutelle, où ceux de Toulouse 3 menacés par un plan de 200 gels de postes sur 2 ans. S'ajoute à ce tableau les pressions financières avec les projets IDEX pour contraindre à la fusion les établissements récalcitrants, les annonces de fusions se multiplient, une des dernières étant celle de la COMUE de Lyon, tandis que ceux refusant comme l'Université de Savoie s'exposent à encore plus d'austérité.


La Recherche Publique, le CNRS, le doctorat et les fusions d’universités :
COMUE or not COMUE ???

Pour agir en défense de nos statuts, FO communique les informations transmises par ses syndicats départementaux, ses représentants au CNESER et des élus au Comité National.
Elles mettent en évidence une cohérence d’ensemble des "contre-réformes" ministérielles.